La série podcast “Ramadan confiné” est toujours d’actualité

L’année dernière lors du premier confinement, le podcast Na3na3, écrit et présenté par Nadia Slimani, avait sorti une mini-série appelée “Ramadan confiné”. Objectif: comprendre de quelles manières les français et françaises d’origine nord-africaine vivaient cette période inédite, pendant le premier confinement. Cette année, l’histoire se répète, et le Ramadan va avoir lieu en grande partie pendant le troisième confinement. C’est l’occasion de réécouter ces 10 épisodes de 5 minutes, qui donnent la parole à des profils très divers de personnes concernées.

Pilier du culte musulman, le jeûne du Ramadan offre aux croyant·e·s un espace d'introspection. Le rite religieux est souvent un repère culturel pour les personnes nord-africaines qu’elles soient ou non musulmanes. Pour la deuxième fois, il vient s’inscrire dans le contexte bien particulier du confinement visant à limiter la pandémie de Covid-19. Le podcast Na3na3 vous propose de découvrir ou de réécouter sa mini-série sur le thème du “Ramadan confiné”. Avec ce projet, Nadia Slimani et Popkast se proposent de comprendre de quelles manières les français et françaises d’origine nord-africaine vivent cette période particulière. Valoriser la diversité des identités


À chaque épisode, une personne différente prendra la parole afin de valoriser la diversité des identités. Découvrez les témoignages de pratiquant·e·s mais aussi ceux de personnes qui ne font pas le Ramadan ou qui ne le font plus. L’objectif est d’interroger les stéréotypes tels que ceux associant systématiquement l’Islam et les personnes nord-africaines.


Donner la parole aux concerné·e·s La dimension participative du podcast est primordiale. Le Ramadan est ici raconté à travers les voix des concerné·e·s. Chaque témoignage est une porte ouverte sur l’histoire des participant·e·s ; chacun·e partage avec ses propres mots son lien unique avec ce mois de jeûne.


Joris n’est pas musulman mais il raconte comment ce mois revêt malgré tout une importance particulière. Rachel est confinée chez ses parents et elle est la seule à faire le Ramadan. Quant à Asma, elle partage régulièrement des vidéos avec ses abonné·e·s pour les aider à traverser plus facilement cette période. Tous les deux jours, jusqu’à la fête de l’Aïd sonnant la fin du jeûne, la parole est donnée à une nouvelle personne pour dresser un portrait nuancé de ce “Ramadan confiné”.


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Vous souhaitez lancer votre podcast de marque? Contactez-nous!

Appelez Antoine notre directeur du développement +33679255378